Publié par Laisser un commentaire

Présentation de mes animaux – Lucky

Lucky_1

Je vous ai parlé de Séléna dans le dernier article du blog, je vous ai dit que grâce à elle j’avais découvert LE site internet que chaque propriétaire de lapin doit avoir lu au moins une fois dans sa vie. J’y ai écrit que sur ce site on s’aperçoit très vite qu’un lapin ne devrait pas vivre en cage, ne devrait pas manger de pain dur, que c’est un animal grégaire, etc. Vous voyez où je veux en venir ?

Oui oui c’est bien ça, un lapin a donc besoin de la compagnie d’un autre lapin ! Je me suis donc mise à écumer les forums des associations à la recherche du compagnon idéal pour la miss. J’avais des critères bien établis : un lapin nain, déjà castré, en bonne santé, très calme, déjà éduqué.

Ouaip … ça c’était avant de tomber sur l’annonce de Lucky … Lucky a été trouvé bébé (âge estimé 3 mois) sur les quais du Rhône à Lyon, en état de dénutrition, les griffes molles, le poil en très mauvais état, très maigre, bref, tout le contraire du lapin en bonne santé que je cherchais. Seulement voilà, en voyant sa bouille d’amour toute miteuse je suis tombée sous le charme de ses immenses oreilles. Oreilles qui laissaient présager un grand lapin à la base, mais, ayant souffert de grosses carences durant la croissance, il était censé rester petit ce qui était, du coup, le seul critère qu’il remplissait sur ma liste. C’était sans compter que bébé Lucky, après s’est refait une santé, a fait une groooooos pic de croissance et est passé de 1,4kg quand il est arrivé à la maison à … 4,5kg ! Sur la photo ci-dessous on voit le résultat à la fin de sa croissance.

Lucky_4

Il est donc arrivé par covoiturage un soir d’août après acceptation de ma demande d’adoption auprès de l’association Au Bazar des NAC. A peine arrivé à la maison, il a posé sa tête sur ma jambe pour se faire câliner, pas farouche le petit chéri !

La cohabitation avec Séléna s’est rapidement mise en place. Lucky était absolument adorable, très câlin, pas une seule bêtise de faite ! Il était très proche de moi, venant se lover contre moi sur le canapé dès qu’il le pouvait (ce qui ne plaisait pas à Séléna qui voyait son humaine de compagnie se partager entre deux pompons jaloux). Ils adoraient passer du temps sur le balcon tout en surveillant ce qui se passait dans l’appartement, rentraient et sortaient librement dès que le temps le permettait.

Lucky_2

La vie avec un lapin de grande taille est pleine de surprises et de bonheur. Il n’était pas rare que Lucky saute sur le plan de travail de la cuisine ou sur mon bureau par exemple. Il A-D-O-R-A-I-T patauger dans les restes d’eau dans la baignoire après notre douche et sauter dans le lavabo de la salle de bain pour ouvrir le robinet. Il fallait donc qu’on mette un élastique sur le robinet pour qu’il ne puisse pas l’ouvrir d’un coup de pif ! Les lapins de grande taille ne sont malheureusement que peu appréciés (je partageais ce point de vue avant qu’il n’arrive à la maison), mais quand on les côtoie on s’aperçoit très rapidement qu’ils sont bien plus calmes et posés que les nains et surtout, surtout (!), ce sont des kilos d’amour en plus, ça déborde de partout quand on fait un câlin. Et, dans le cas de Lucky, ils font des partenaires de sieste hors paire ! Il lui arrivait très souvent de se glisser sous ma tête pendant les siestes, je me retrouvais donc avec la tête sur ses épaules, le bonheur total !

Lucky_7

Malheureusement le bonheur n’a pas duré. Lucky a fait un premier arrêt de transit sans que l’on sache pourquoi. Une fois le transit relancé nous étions rassurés … avant qu’il ne refasse un autre arrêt, etc. etc. Entre le mois de juin 2012 et février 2013 il faisait des arrêts très fréquemment. Toutes les 6 semaines au début, puis 5, puis 4, jusqu’à ce qu’on soit obligés d’aller en clinique parfois deux fois dans la même semaine. Nous étions tous démunis face à ces arrêts et sa vétérinaire a tout tenté, elle a été absolument exceptionnelle avec lui et ce, jusqu’à la fin, nous n’oublierons jamais tout ce qu’elle a fait pour lui.

Un beau jour, un arrêt a été bien plus « violent » que les autres, le transit ne repartait pas. Il a été opéré en urgence, une de ces opérations avec un très faible taux de réussite chez le lapin. Lucky a succombé quelques heures après l’opération. Nous étions plongés dans une tristesse indescriptible. Il s’est avéré que les carences au début de sa vie étaient très probablement à l’origine d’un système digestif défaillant. « Petit » Lucky a été rattrapé par son passé et n’a jamais pu fêter ses deux ans …

Lucky_5

Cette boule d’amour restera à jamais dans nos cœurs. Il nous a donné une sacrée leçon de vie de part son courage face à la maladie.

Lucky a aussi été l’instigateur de cette formidable aventure des « 3 Petits Pompons ». En effet c’est à son arrivée que j’ai décidé de me lancer dans les fruits et légumes déshydratés, entre autres pour avoir toujours des friandises saines et naturelles pour pouvoir l’aider à se « retaper ».  Très rapidement les membres de l’association m’ont demandé si je pouvais leur envoyer des friandises également. La machine s’est emballée très vite et le déshydrateur tournait à plein régime ! La suite vous la connaissez, je l’ai expliquée dans cet article.
Il était donc tout naturel qu’il figure lui aussi sur le logo des « 3 Petits Pompons » ! Vous commencez tout doucement à connaître les « fondateurs » de cette entreprise, mais, il en manque un !

Qui est donc ce beau rex « martre brun » sur le logo ? Eh bien même si nous n’étions absolument pas prêts, je vous l’ai dit, un lapin ne doit pas vivre seul, et Séléna a, elle aussi, très mal vécu le départ de Lucky …

Lucky_6

Laisser un commentaire