Publié le Laisser un commentaire

Nos rates – Nevada et Croquette

Nos rates : Croquette et Nevada

Cela faisait plusieurs années que je souhaitais me plonger dans l’expérience « ratous » mais Olivier était réticent. Nous étions tous deux pleins de préjugés et le convaincre d’arrêter temporairement d’être famille d’accueil (FA) chinchillas ou octodons pour tester l’aventure « FA rats » n’était pas une mince affaire. En effet, nous ne pouvions avoir qu’un seul grand habitat à la maison et Olivier est fan de chinchillas.

Alors on a commencé tout doucement avec des gardes au profit de l’association Au Bazar Des NAC pour laquelle nous sommes bénévoles et FA. Nous avons donc eu la chance d’avoir plusieurs fois en garde un groupe de ratous tous plus adorables les uns que les autres. Au bout de 3 gardes, Olivier a donné son feu vert : « Après le départ des octodonnes qu’on a en FA, on réserve la volière pour des rats ».

Nos rates : Croquette et Nevada
Nevada quelques jours après son arrivée chez nous, complètement tétanisée et amaigrie. Pourtant elle avait déjà fait de gros progrès et s’était légèrement remplumée

Aussitôt dit, aussitôt fait, 2 semaines après le départ des fifilles, Nevada et Dakota sont arrivées à la maison. Seulement, tout ne s’est pas passé comme prévu. En effet j’avais demandé à l’asso s’il était possible de nous confier des rats sympas, sociables, manipulables, bref, les parfaits « (ra)tatouilles » pour une première expérience.

Le souci c’est que 2 rates trouvées dans la rue à Lyon dans un carton avaient besoin d’une FA. Ces deux rates, Dakota et Nevada avaient un très lourd passif. Dakota mordait à sang dès qu’elle le pouvait. Nevada quant à elle était complètement tétanisée par la peur. Elle faisait la morte, se faisait pipi dessus de peur, sautait dans le vide, etc. Bref, elles étaient loooooooin d’être manipulables toutes les deux. Cependant il fallait les sortir de fourrière donc elles ont atterrit temporairement dans une FA de transit.

C’est en FA de transit que Nevada a donné naissance à 13 ratons … La louloute a donc continué sa triste aventure avec la perte de ses petits.

Nos rates : Croquette et Nevada
Nevada, très délicate et douce adore venir me solliciter pour un câlin. Sa peur panique des mains et des doigts est maintenant derrière elle, plus jamais elle ne sera battue.

Juste après elles sont arrivées à la maison toutes les deux. J’ai réussi tant bien que mal à les peser, Nevada ne faisait que 190g, autant dire que c’était une vraie plume avec la peau sur les os.
Par contre il était évident qu’elles revenaient vraiment de très très loin. J’ai eu plusieurs NAC maltraités en FA, cachectique, etc. je n’avais encore jamais vu un animal dans un tel état émotionnel.

Il a été décidé de les faire stériliser le plus rapidement possible. Seule Dakota avait le poids requis et il était urgent de tenter la stérilisation pour essayer d’atténuer son agressivité. Malheureusement la puce n’a pas survécu à l’intervention. Le vétérinaire m’a confirmé qu’elle était particulièrement hargneuse et devait probablement avoir des soucis sous-jacents qui n’ont pas aidé.

Nevada s’est donc retrouvée seule, confrontée encore une fois à une perte, quelques jours après son arrivée chez nous … Ca commençait très mais alors très mal pour elle comme pour nous. Comment faire pour gagner une confiance qui a été mise à rude épreuve autant de temps ?

Nos rates : Croquette et Nevada
Croquette, adorable petit pot de colle toujours en quête de quelqu’un pour jouer avec elle

Les débuts ont été plus que difficiles, à peine on passait la tête par le pas de la porte qu’elle se tétanisait complètement, les yeux exorbités et se jetait dans le vide dans sa volière pour aller se cacher. J’avoue qu’avoir l’atelier à la maison m’a grandement aidé car j’ai pu aller la voir plusieurs dizaines de fois dans la même journée pour qu’elle s’habitue à ma présence, je lui parlais tellement que je me suis auto-saoulée ^^.
Au bout de quelques jours, elle osait venir grappiller quelques friandises que je lui tendais du bout des doigts mais il ne fallait surtout pas bouger, sous peine de la voir disparaître durant des heures.

Maintes et maintes fois il y a eu 1 pas en avant pour 2 en arrière. Honnêtement j’ai cru que je n’y arriverais jamais, j’étais complètement désemparée. Les sorties ont beaucoup aidé, j’ouvrais sa volière, je m’asseyais dans la pièce avec elle et je faisais la statue, aucun mouvement, aucun bruit. Elle a commencé tout doucement à venir vers et sur moi. Puis elle a commencé à me fouiller les poches, à vouloir piquer le cordon de mon sweat, etc.

Puis petit à petit j’ai commencé à bouger, je lui parlais énormément et au bout de quelques jours elle s’est mise à venir m’accueillir à la porte de sa volière.

Nos rates : Croquette et Nevada
Nevada profite de sa nouvelle vie en toute tranquillité.

Au bout de quelques semaines j’ai pu, pour la première fois, la prendre avec mes mains. Elle a néanmoins continué à être hyper méfiante par rapport aux mains durant quelques mois. Je n’avais plus trop de soucis pour la prendre mais si elle pouvait éviter de nous grimper sur les mains elle le faisait, en sautant directement sur les avant bras. Puis petit à petit elle a arrêté d’être tétanisée lorsqu’on soulevait à peine un doigt. On ne saura jamais ce qui s’est passé mais je reste persuadée qu’elle a dû se faire battre …

Le moindre petit progrès me rendait tellement fière d’elle, elle revenait de tellement loin et je m’étais tant investie dans sa resocialisation que je ne pouvais plus la laisser partir. Ça aurait été un trauma de plus pour cette princesse, petite rate fragile qui reste très délicate autant dans ses gestes que dans son mode de pensée. Je continue à être époustouflée par ses progrès, je ne m’attendais pas à ce qu’elle soit capable de refaire autant confiance un jour. Elle est absolument exceptionnelle et je ne manque pas de les lui rappeler.

Tout ratouphile le sait, un rat ne doit pas vivre seul. Il fallait donc trouver un compagnon à Nevada. Ça tombait bien, la FA qui avait accueilli Dakota et Nevada avait recueilli pour l’association un raton, retrouvé également dans la rue âgé de 3 semaines. Nous avons donc rapatrié Croquette à la maison.

Croquette, surnommée la boîte à bétises, prise en photo par Camille Weishard photographie.

Lors de la quarantaine nous avons eu le temps de nouer des liens et de découvrir Croquette. C’est une rate pleine de vie, une vraie pile électrique qui ne s’arrête jamais et qui est hyyyyper sociable avec les humains. Elle va chez n’importe qui, même des inconnus, elle est très joueuse, un vraie petit rayon de soleil !

L’intégration s’est faite sans trop de soucis, et depuis Croquette et Nevada coulent des jours heureux dans leur Royale. Elles sont désormais dans mon atelier et sortent entre 2 et 6h par jour environ, elles grimpent sur le plan de travail, viennent vérifier mes découpes, me piquent régulièrement les liens me servant pour les housses de caisse de transport, viennent réclamer des câlins et des jeux.

Nos rates : Croquette et Nevada
Croquette et Nevada dorment paisiblement dans nos dodos. Leur ancienne vie n’est plus qu’un lointain souvenir.

Leur sombre passé est maintenant bien loin derrière elles, nous pensions que nous avions enfin trouvé un équilibre tous ensemble. C’était sans compter les octodonnes, qui allaient devoir revenir en urgence à la maison, mais ça, c’est une histoire que je vous raconterai dans le prochain article !

https://www.facebook.com/Les3PetitsPompons/

https://www.instagram.com/les3petitspompons/


Publié le Laisser un commentaire

Présentation de mes animaux – Whisper

Whisper_1

Je vous en parlais dans le précédent article du blog, Séléna a beaucoup déprimé après le départ de Lucky (tout comme nous). Nous ne souhaitions pas accueillir à nouveau un lapin dans la famille car la perte de Lucky a été très dure à vivre. Malheureusement les semaines passant, la détresse de Séléna nous devenait insupportable et rien de ce que nous faisions pour la consoler et l’occuper ne fonctionnait. Nous nous sommes donc rendu à l’évidence qu’il fallait à nouveau partir à la recherche d’un compagnon pour elle.

Whisper, lapin rex de couleur « martre brun » a été adopté auprès d’une association également. Trois lapins sont arrivés à l’association fin décembre 2012, le 03 janvier 2013 l’une des deux lapines trouvées a mis bas dans sa FA (famille d’accueil), Whisper faisait partie de la portée.

Whisper_5

Nous sommes allés le chercher en avril, un lundi de Pâques ! Dès que Séléna a senti l’odeur de Whisper lorsque nous sommes rentrés à la maison avec lui, elle s’est calmée et a été de suite apaisée. La cohabitation s’est établie à la vitesse de l’éclair après la période de quarantaine et la stérilisation du nouveau membre de la famille.
Depuis ils vivent une vraie vie de lapins, faite de siestes, de légumes, de binkies, encore de siestes, etc.

 Whisper_4  Whisper_3

Whisper est plutôt distant avec les humains même s’il ne loupe pas une occasion de se faire papouiller. Il donnerait n’importe quoi pour mettre le nez dehors (ce qu’il peut faire dès que le temps le permet) et pour grignoter des friandises au passage. C’est également un remueur de pompon hors paire ! En effet dès qu’il est content, intrigué, survolté, il remue frénétiquement et à toute vitesse son immense pompon, c’est très amusant à voir.

Whisper_2

La présentation des grandes z’oreilles qui figurent sur le logo des « 3 Petits Pompons » touche à sa fin. Il me reste encore quelques poilus à vous présenter, mais le prochain article du blog aura une thématique un peu différente, je vous donne un indice : on y parlera de confort, de chaleur, et bien plus encore !

A très vite !

Publié le Laisser un commentaire

Présentation de mes animaux – Lucky

Lucky_1

Je vous ai parlé de Séléna dans le dernier article du blog, je vous ai dit que grâce à elle j’avais découvert LE site internet que chaque propriétaire de lapin doit avoir lu au moins une fois dans sa vie. J’y ai écrit que sur ce site on s’aperçoit très vite qu’un lapin ne devrait pas vivre en cage, ne devrait pas manger de pain dur, que c’est un animal grégaire, etc. Vous voyez où je veux en venir ?

Oui oui c’est bien ça, un lapin a donc besoin de la compagnie d’un autre lapin ! Je me suis donc mise à écumer les forums des associations à la recherche du compagnon idéal pour la miss. J’avais des critères bien établis : un lapin nain, déjà castré, en bonne santé, très calme, déjà éduqué.

Ouaip … ça c’était avant de tomber sur l’annonce de Lucky … Lucky a été trouvé bébé (âge estimé 3 mois) sur les quais du Rhône à Lyon, en état de dénutrition, les griffes molles, le poil en très mauvais état, très maigre, bref, tout le contraire du lapin en bonne santé que je cherchais. Seulement voilà, en voyant sa bouille d’amour toute miteuse je suis tombée sous le charme de ses immenses oreilles. Oreilles qui laissaient présager un grand lapin à la base, mais, ayant souffert de grosses carences durant la croissance, il était censé rester petit ce qui était, du coup, le seul critère qu’il remplissait sur ma liste. C’était sans compter que bébé Lucky, après s’est refait une santé, a fait une groooooos pic de croissance et est passé de 1,4kg quand il est arrivé à la maison à … 4,5kg ! Sur la photo ci-dessous on voit le résultat à la fin de sa croissance.

Lucky_4

Il est donc arrivé par covoiturage un soir d’août après acceptation de ma demande d’adoption auprès de l’association Au Bazar des NAC. A peine arrivé à la maison, il a posé sa tête sur ma jambe pour se faire câliner, pas farouche le petit chéri !

La cohabitation avec Séléna s’est rapidement mise en place. Lucky était absolument adorable, très câlin, pas une seule bêtise de faite ! Il était très proche de moi, venant se lover contre moi sur le canapé dès qu’il le pouvait (ce qui ne plaisait pas à Séléna qui voyait son humaine de compagnie se partager entre deux pompons jaloux). Ils adoraient passer du temps sur le balcon tout en surveillant ce qui se passait dans l’appartement, rentraient et sortaient librement dès que le temps le permettait.

Lucky_2

La vie avec un lapin de grande taille est pleine de surprises et de bonheur. Il n’était pas rare que Lucky saute sur le plan de travail de la cuisine ou sur mon bureau par exemple. Il A-D-O-R-A-I-T patauger dans les restes d’eau dans la baignoire après notre douche et sauter dans le lavabo de la salle de bain pour ouvrir le robinet. Il fallait donc qu’on mette un élastique sur le robinet pour qu’il ne puisse pas l’ouvrir d’un coup de pif ! Les lapins de grande taille ne sont malheureusement que peu appréciés (je partageais ce point de vue avant qu’il n’arrive à la maison), mais quand on les côtoie on s’aperçoit très rapidement qu’ils sont bien plus calmes et posés que les nains et surtout, surtout (!), ce sont des kilos d’amour en plus, ça déborde de partout quand on fait un câlin. Et, dans le cas de Lucky, ils font des partenaires de sieste hors paire ! Il lui arrivait très souvent de se glisser sous ma tête pendant les siestes, je me retrouvais donc avec la tête sur ses épaules, le bonheur total !

Lucky_7

Malheureusement le bonheur n’a pas duré. Lucky a fait un premier arrêt de transit sans que l’on sache pourquoi. Une fois le transit relancé nous étions rassurés … avant qu’il ne refasse un autre arrêt, etc. etc. Entre le mois de juin 2012 et février 2013 il faisait des arrêts très fréquemment. Toutes les 6 semaines au début, puis 5, puis 4, jusqu’à ce qu’on soit obligés d’aller en clinique parfois deux fois dans la même semaine. Nous étions tous démunis face à ces arrêts et sa vétérinaire a tout tenté, elle a été absolument exceptionnelle avec lui et ce, jusqu’à la fin, nous n’oublierons jamais tout ce qu’elle a fait pour lui.

Un beau jour, un arrêt a été bien plus « violent » que les autres, le transit ne repartait pas. Il a été opéré en urgence, une de ces opérations avec un très faible taux de réussite chez le lapin. Lucky a succombé quelques heures après l’opération. Nous étions plongés dans une tristesse indescriptible. Il s’est avéré que les carences au début de sa vie étaient très probablement à l’origine d’un système digestif défaillant. « Petit » Lucky a été rattrapé par son passé et n’a jamais pu fêter ses deux ans …

Lucky_5

Cette boule d’amour restera à jamais dans nos cœurs. Il nous a donné une sacrée leçon de vie de part son courage face à la maladie.

Lucky a aussi été l’instigateur de cette formidable aventure des « 3 Petits Pompons ». En effet c’est à son arrivée que j’ai décidé de me lancer dans les fruits et légumes déshydratés, entre autres pour avoir toujours des friandises saines et naturelles pour pouvoir l’aider à se « retaper ».  Très rapidement les membres de l’association m’ont demandé si je pouvais leur envoyer des friandises également. La machine s’est emballée très vite et le déshydrateur tournait à plein régime ! La suite vous la connaissez, je l’ai expliquée dans cet article.
Il était donc tout naturel qu’il figure lui aussi sur le logo des « 3 Petits Pompons » ! Vous commencez tout doucement à connaître les « fondateurs » de cette entreprise, mais, il en manque un !

Qui est donc ce beau rex « martre brun » sur le logo ? Eh bien même si nous n’étions absolument pas prêts, je vous l’ai dit, un lapin ne doit pas vivre seul, et Séléna a, elle aussi, très mal vécu le départ de Lucky …

Lucky_6

Publié le Laisser un commentaire

Présentation de mes animaux – Séléna

Séléna_1

Depuis toute petite je passe mon temps à observer, câliner, soigner les animaux. Quand on me demandait ce que je voulais faire « plus tard », je répondais « végétarienne ! », certes ce n’est pas un métier mais la question n’était à mon sens pas très précise et je trouvais cette réponse tout à fait logique.

Les années passant, j’ai fini par aller faire mes études loin de la maison. Là, j’ai croisé la route d’une jolie petite lapine pleine de vie bêtises, j’allais enfin pouvoir vivre avec un animal !
Quelques jours après son arrivée à l’appartement, j’ai eu une piqûre de rappel en la regardant manger et cette petite phrase m’est revenue en tête : « Plus tard je veux être végétarienne ! ». C’était décidé, il fallait que me lance ! Une chose en entraînant une autre mon chéri a suivi  le mouvement et nous sommes devenus vegans quelques années plus tard. Vous l’avez peut-être constaté mais aucun produit vendu sur ce site ne contient de matière d’origine animale.

Séléna est tombée malade après son arrivée chez nous, et, pour ne rien arranger, c’est arrivé en plein milieu de la nuit. Ne sachant pas qu’il existait des cliniques vétérinaires avec un service d’urgences j’ai veillé toute la nuit en surfant sur le net pour trouver un moyen de la soulager. Très rapidement je me suis retrouvée sur LE site internet que tout propriétaire de lapin doit connaître : Marguerite et Cie !
Et là je suis tombée des nues en apprenant qu’un lapin n’est pas fait pour vivre en cage, que le pain dur est à proscrire, qu’un lapin s’éduque, qu’il est fortement conseillé de le faire vacciner/vermifuger/stériliser, qu’il doit manger quotidiennement de la verdure, etc. etc.

 Séléna_4  Séléna_5

Ça a été le choc, je faisais tout de travers depuis son arrivée à la maison, mais heureusement elle n’était avec nous que depuis quelques jours. C’est également grâce à ce fantastique site internet que j’ai découvert qu’il existait des associations de protections des NAC qui replacent via l’adoption des animaux issus d’abandons, de saisies, etc. A partir de là j’ai su que tous mes futurs animaux viendraient d’associations, mais ça c’est une histoire que je vous réserve pour le prochain épisode …

Que vous dire sur Séléna sans écrire un roman … Séléna c’est une boule de poils de 1.4kg, caractérielle, grognon, asociale, mais terriblement attachante, câline, drôle. Elle va avoir 8 ans cet été mais ne s’assagit pas pour autant. Elle n’aime pas quand il y a du monde à la maison, à part nous deux. La miss se vexe très facilement. Il suffit qu’elle perde le contrôle (petite chute, dérapage incontrôlé, etc.) et si vous riez elle partira en jetant ses pattes en arrière et vous tournera le dos les 2 ou 3 heures qui suivront, câlins et friandises n’y changeront rien !

Séléna_3

 

Séléna c’est aussi cette lapine qui a déjà mangé une fourmi, un cloporte et qui a chassé une mite. Oui oui, chassé ! Un jour qu’elle était couchée sur le canapé, nous l’avons vu se redresser et se tapir comme un chat prêt à attaquer. Elle avait repéré une mite qui volait devant elle. Elle a attendu dans cette position que la mite repasse, lui a sauté dessus et a essayé de la coincer sous sa patte. Nous avions beau connaître ses tendances insectivores nous sommes restés bouche-bée !

Bref vous l’aurez compris avec elle on ne s’ennuie pas et son arrivée a changé bien des choses, en commençant par notre mode de vie. Elle n’est pas non plus la dernière pour des séances de câlins … quand elle l’a décidé, bien évidemment !

Séléna_2

Publié le Laisser un commentaire

Les 3 Petits Pompons ? Mais keskeucé ?

Atelier - Les 3 Petits Pompons

Bonjour à tous !

Pour ce premier « vrai » article de blog je me suis dit que ce serait sympa de présenter Les 3 Petits Pompons. Cette entreprise est un projet que j’avais envie de réaliser depuis plusieurs années. Resté dans un coin de ma tête par manque de temps, la petite graine a germé au fil des années jusqu’à en devenir une obsession et surtout une évidence, il fallait que je le fasse !

C’est grâce à mes lapins que j’ai découvert qu’il existait des associations de protection des NAC. Je suis rapidement devenue FA (famille d’accueil) pour mon plus grand bonheur ! Je me demandais comment aider et chouchouter mes petits protégés, des herbivores uniquement à l’époque. Je me suis mise à confectionner des fruits et légumes séchés. Très rapidement d’autres membres de l’association ont voulu que je leur envoi ces friandises saines et naturelles. Le déshydrateur tournait à plein régime !

Puis ça a été au tour des dodos, avec des tissus recyclés ça et là et des chutes de ruban récupérés lorsque ma mamie raccourcissait ses rideaux. Je m’amusais tellement à confectionner ces friandises et ces hamacs que je ne voyais pas le temps passer, ça a été, et c’est encore un réel plaisir de créer (bon … j’avoue que certaines fois ma machine à coudre essuie quelques grognements, mais ce sont les joies du métier ^^).

Et puis une petite phrase s’est mise à me revenir sans cesse en tête : « Tiens, ce serait chouette un métier qui consisterait à faire des dodos et des friandises ! ». C’est mon chéri qui, un jour, m’a dit : « Et pourquoi pas ? Lance-toi ! ». Après des mois de réflexion, d’hésitations, c’était devenu une certitude, je devais le faire.

Je pensais que le plus dur serait de me lancer, c’était sans compter la difficulté pour trouver un nom à cette entreprise ! Nous avons cherché des semaines, des mois … et un beau jour, en regardant mes lapins, je me suis souvenu que tout était parti d’eux finalement, et que c’était pour eux entre autres que je faisais ça. Deux lapins vivent à la maison, un troisième est décédé, le nom m’est tombé dessus comme ça : « Les 3 Petits Pompons », parce que chaque propriétaire de lapin sait que le plus important et le plus sacré chez un lapin … c’est le pompon !  Le logo a suivi à vitesse éclair, je voulais que mes 3 lapins y figurent, avec leurs détails et leurs spécificités. Sur le logo vous avez donc une reproduction exacte de Séléna, la lapine tricolore, Lucky, le grand papillon noir et blanc, et Whisper le rex « martre brun ».

Et du coup vous l’aurez deviné, dans le prochain article il y a aura une fiche présentation des protagonistes principaux de cette magnifique aventure !

A bientôt … mes petits lapins !

 

 

 

Publié le 4 commentaires

Bonjour à tous

Création du blog

Bonjour à tous !

Je suis ravie de vous accueillir ici, dans cet espace qui vous permettra de découvrir qui est (ou plutôt qui sont, car ils sont plusieurs) Les 3 Petits Pompons. Je vais donc vous parler de mes poilus, eux qui sont à l’origine même de cette grande aventure dans laquelle je me suis lancée, des petits protégés que j’ai en FA (famille d’accueil), et il va falloir me résoudre à parler aussi un peu de moi, au travers de cette entreprise que je viens de créer.

Mais au delà de ça, j’ai à cœur que ce blog soit un espace de partage, d’échange d’idées, d’informations, de « trucs et astuces », et de bien d’autres choses encore. Si vous souhaitez qu’un thème soit abordé n’hésitez pas à me le dire, ce blog sera ce que l’on en fera, vous et moi et c’est ainsi que je le conçois.

Je laisserai également la parole à certains professionnels que je côtoie et qui font un travail admirable, engagé, passionné avec toujours ce même moteur : « Le bien être des animaux ».
Une ou plusieurs association(s) de protection des animaux fera/feront des interventions sur ce blog afin de nous parler de leur quotidien, de nous présenter des pensionnaires qui attendent une famille pour la vie ou simplement de nous faire (re)découvrir une espèce animale que l’on pensait bien connaître.

Ces prochaines semaines je vous présenterai mon atelier et bien évidemment les animaux qui partagent ma vie. Vous découvrirez donc qui sont ces mystérieux (et surtout malicieux) Séléna, Lucky, Whisper, Cracker, Sally et Mia, Penny, Apollo, et bien d’autres encore. Vous l’aurez compris, ce site internet et cette partie en particulier seront entièrement dédiés à nos amis à plumes, poils, écailles … les « tout nu » sont également accueillis à bras ouverts ^^

La bienveillance, l’éthique, le respect de toute forme de vie sont les mots qui forment le ciment de ce site internet tout entier !

Je vous dit à très bientôt pour la suite des aventures !