Publié le Laisser un commentaire

Aider mon NAC en période de canicule

Chaque année à la même période, nous devons faire face à des vagues de chaleur.
Si nous, humains, pouvons nous rafraîchir assez facilement, il n’en est pas de même pour nos NAC. En effet, certains d’entre eux ne doivent surtout pas être mouillés, d’autres n’ont pas le droit de manger des fruits frais et bien juteux. Les aider à surmonter la canicule peut donc représenter un véritable défi, et peut même devenir un enjeu vital !

Les NAC sont assez délicats en ce qui concerne les variations de températures. Si les chiens et les chats s’en accommodent sans trop de souci, en sortant plusieurs fois par jour, voire même sous la pluie et la neige, les NAC eux peuvent rapidement souffrir d’un changement de température, même si celui-ci n’est que de quelques degrés.

On considère, pour la majorité des mammifères NAC, qu’au dessus de 24°, ils commencent à vraiment pâtir de la chaleur.
Heureusement, il y a quelques « trucs et astuces » qui permettent de les aider à mieux passer le cap, même si cela reste toutefois une période assez difficile pour eux.

Je me suis dit que j’allais vous faire un récapitulatif non exhaustif mais toutefois assez détaillé des différents moyens de rafraîchir nos poilus en cas de fortes chaleurs. Je vous mets en bas de la liste pour quelles espèces sont valable quels conseils.

 1 – On peut utiliser une serviette éponge que l’on aura préalablement mouillée. Cette serviette sera alors posée par terre, à plat, dans un endroit où votre loulou aime dormir. S’il fait vraiment très chaud, il est également possible de mettre la serviette quelques minutes au réfrigérateur afin d’augmenter l’effet rafraîchissant. Il est également possible de mettre un grand drap de bain mouillé sur l’habitat de votre animal si celui-ci vit en cage et/ou qu’il ne doit pas avoir sa fourrure mouillée (comme les chinchillas par exemple). L’air situé en dessous va se rafraîchir et contrer l’effet de la chaleur.

Whisper
Whisper profite d’un linge humide

 

2 – Il existe dans le commerce des blocs spécialement conçus pour les animaux que l’on peut soit chauffer en cas d’hypothermie, soit refroidir en cas de forte chaleur. Si vous n’en avez pas, vous pouvez utiliser une bouteille d’eau, remplie aux 3/4, que vous placerez au congélateur. Il faudra placer le bloc ou la bouteille sous une serviette avant de le mettre à disposition de l’animal. En effet, il ne faut jamais mettre ces dispositifs dans l’habitat de votre loulou sans tissu autour. Le bloc ou la bouteille gelée pourrait créer des lésions à cause du froid direct.

3 – On va également pouvoir utiliser un gant de toilette ou un brumisateur et vaporiser une fine brume d’eau sur les oreilles des lapins par exemple. En effet, les oreilles des lapins, très grandes pour leur gabarit et très vascularisées, leurs servent entre autres de régulateur thermique. Vous pourrez d’ailleurs voir très facilement les veines gonfler et ressortir lors d’un coup de chaud. On va donc éviter de mouiller le pelage et se concentrer sur les oreilles. On va mouiller les oreilles une premières fois, passer dessus avec un linge sec, et remouiller une seconde fois. Cette étape est important car la première fois que vous allez mouiller les oreilles, l’eau va chauffer au contact de l’oreille déjà chaude. Il est alors important d’éponger cette eau chauffée par le propre corps du lapin. Si on oublie d’enlever cette eau devenue tiède, elle va alors continuer de garder le lapin au chaud, ce qui sera contre productif. C’est donc le second passage avec de l’eau fraîche qui va pouvoir rafraîchir le lapin.

4 – Pour les espèces qui peuvent avoir des fruits et légumes frais au menu , on peut, si le loulou est habitué, proposer régulièrement dans la journée des aliments riches en eau. On pourra leur prévoir du concombre, du melon, de la pastèque, etc. On va également volontairement mouiller les aliments qu’on va donner. Par exemple, si vous avez l’habitude de donner de la salade à votre NAC, on va passer la feuille de salade sous l’eau, sans l’égoutter. Ainsi, votre loulou va également s’hydrater en même temps qu’il mange.

5 – Afin de favoriser la pris de boisson on va également pouvoir verser quelques gouttes de jus de fruits ou de légumes dans le bol d’eau. Attention, si vous optez pour cette option, il faut changer l’eau plus régulièrement.

6 – Certaines espèces peuvent également bénéficier d’une piscine. C’est typiquement le cas des rats ou des furets par exemple. Prenez un bac en plastique avec des rebords qui sont relativement bas. Mettez quelques centimètres d’eau tempérée dedans (pas d’eau froide, votre poilu risquerait un choc thermique). Pour les rats, vous pouvez ajouter dans l’eau quelques aliments qu’ils aiment, comme des petits pois, des grains de maïs, des pâtes, des morceaux de carotte, etc. Le but pour eux va être de récupérer ces aliments dans l’eau, afin de les mouiller. Attention cependant, ils doivent tout de même avoir un récipient avec de la nourriture et de l’eau fraîche à disposition. Il ne faut pas leur proposer uniquement la piscine comme moyen de s’hydrater et de se nourrir !)
Pour les furets ainsi que pour les rats, vous allez pouvoir mettre des bouchons, des balles ou des plumes dans le bac d’eau. Ainsi il vont pouvoir s’occuper à essayer de les attraper et cela va également les rafraîchir au passage.

Croquette et Nevada

7 – Une autre astuce que j’utilise beaucoup (octodon oblige), c’est de mettre un carreau de carrelage, une bonbonnière en verre (attention de prendre un verre épais, et non fissuré ou cassé sous peine de blesser votre animal) ou un pot en terre cuite dans mon frigo. Une fois que l’objet est rafraîchi, on va pouvoir le placer dans un endroit stratégique de la cage, un endroit de passage ou de sieste par exemple. Ainsi les loulous vont pouvoir venir marcher ou se coucher sur l’objet frais.
Petite astuce hygiène : Je mets l’objet à rafraîchir dans un sachet de congélation avant de le placer au frigo.

Saru, dans sa bonbonnière en verre épais réfrigérée
Le tunnel en terre cuite refroidit au frigo, dans son sac de congélation
 Octodons

8 – Vous pouvez investir dans un ventilateur. Ne braquez pas votre ventilateur sur l’habitat de votre animal ! Mettez-le dans un coin de la pièce en faisant toutefois attention à bien sécuriser les câbles.

9 – Fermez les volets la journée, afin que le soleil ne tape pas sur les vitres et ne réchauffe pas la pièce. Il faudra également penser à aérer tard le soir, ou très tôt le matin, avant les grosses chaleurs.
Petite astuce supplémentaire : si vous le pouvez, munissez-vous d’un thermomètre intérieur/extérieur afin de savoir quand vous pourrez ouvrir vos fenêtre.

10 – Si vous le pouvez, et que votre animal en a l’habitude, proposez-lui de sortir tôt le matin dans l’herbe fraîche. Si votre animal vit dehors, rentrez-le la journée.

Séléna
Séléna profite de l’herbe fraîche au petit matin
Lucky a opté pour le carrelage frais du balcon, à l’aube

Lapins et cochons d’Inde 🐰  : 1-2-3-4-5-7-8-9-10
Rats 🐭 : 1-2-4-5-6-7-8-9
Octodons et chinchillas : 1-2-5-7-8-9
Hamsters 🐹 : 1-2-4-5-7-8-9
Furets : 1-2-6-7-8-9-10

L’essentiel est de permettre à votre animal de choisir s’il a envie de se rafraîchir ou non. Pour cela, multipliez les astuces, afin de lui laisser le choix.
Observez-le très attentivement, s’il respire très vite, qu’il a du mal à se déplacer ou qu’il ne se déplace plus, s’il ne s’alimente et ne s’hydrate plus, s’il change de comportement, appeler directement votre vétérinaire ! Il vaut mieux une visite « pour rien » que passer à côté d’un coup de chaleur qui pourrait lui être fatal.

Prenez soin de vous, et de vos loulous ❤️

Un grand merci à Camille pour la photo de couverture !

Laisser un commentaire